‹ Retour aux actualités
 / Art et Culture

Hypnotic Wheels, les auvergnats du Mississippi

Le groupe clermontois Hypnotic Wheels s’est inspiré des meilleurs sons US pour leur album. Résultat, des musiques incroyables et innovantes pour ce trio qui revisite le blues avec une vielle. Interview de Marc Glomeau.

 

 

Hypnotic Wheels, un nom bien trouvé pour ce groupe qui utilise une vielle à roue. A première vue, cet instrument est plutôt considéré comme populaire. On la retrouve d’ailleurs souvent lors des fêtes de nos campagnes françaises. Mais son destin va être totalement chamboulé par Hypnotic Wheels. Interview de Marc.

Marc, pouvez-vous vous présenter, vous et votre groupe ?

Je suis Marc Glomeau. Musicien, Percussionniste. J’ai créé le groupe Black Chantilly, puis la structure Chantilly Negra qui porte mes projets musicaux dont le trio Hypnotic Wheels.

Hypnotic Wheels est un trio qui revisite le blues avec une vieille en deuxième guitare. Les musiciens sont : Tia Gouttebel (chant, guitare) Marc Glomeau (percussions) Gilles Chabenat (vielle à roue) .

Qu’est-ce qui vous a poussé à quitter la France, et revenir ?

Une idée un peu dingue de partir enregistrer un album de blues avec la vielle à roue dans les campagnes du Nord Mississippi avec les descendants des illustres figures du North Mississippi Hill Country Blues. (Cedric Burnside, Sharde Thomas, Cameron Kimbrough, Pat Thomas)

D’abord, l’idée était de vivre sur place, en immersion. Puis enregistrer hors studios, dans des lieux du quotidien et de “mémoire” du Mississippi, avec une petite unité mobile de prise du son, tout en une prise. Nous avons d’ailleurs filmé toute l’aventure.
Notre objectif était d’amener “ physiquement “ un instrument issu de la tradition populaire Auvergnate pour jouer ce blues hypnotic du Nord Mississippi. Une réelle démarche atypique.
Ce projet a réellement séduit les Américains notamment parce qu’il proposait une vraie rencontre entre deux cultures voire deux visions.
Cela a séduit le label US Vizztone qui nous a suivit pour une distribution internationale du disque. Depuis la sortie de l’album “Muddy Gurdy “ le 2 février dernier, le disque reçoit un accueil presse et radio incroyable. D’abord aux USA puis en Australie, en Belgique et en France bien sûr ! Muddy gurdy est diffusé sur la BBC !

Que vous ont inspirés les USA ?

Nous sommes tous allés plusieurs fois aux USA dans différentes régions. Mais Le Mississippi est un endroit vraiment à part. Premièrement, il est assez éloigné de l’image que l’on peut avoir des USA, pour des raisons historiques, sociales. C’est aussi un endroit qui porte encore les stigmates de l’histoire de l’esclavage, la ségrégation. Le Nord de l’état est très rural. Il me faisait penser à la Creuse. En ce qui concerne le rapport à la musique, il est différent de la France. Plus simple, plus vrai, moins sur la posture, et il y a un réel enthousiasme à découvrir et échanger. Les gens sont incroyablement chaleureux.

Vous aviez lancé une campagne de crowfounding en 2017, a-t-elle fonctionné ? 

Cette campagne nous a aidée à produire l’album. La nature même du projet a fait que des personnes ont contribué en France, Belgique, USA, Angleterre, etc. Et on les en remercie du fond du cœur.

Allez-vous vous produire sur les scènes françaises en 2018 ?

Nous présentons Muddy Gurdy en avant-première le 7 juillet sur la scène Expérience du Festival Cognac Blues Passions avec Kenny Brown, Shardé Thomas, Tia, Gilles Chabenat et moi-même. D’autres dates sont à venir en France Belgique, à l’automne 2018 et probablement aux USA en 2019.

Quelles sont les personnes que vous souhaitez remercier aujourd’hui ?

Il y a énormément de personnes ici et aux USA qui nous ont aidé et soutenu. D’abord, un grand merci à “l’équipe de choc “ Francoise Digel, Samantha, Julien et Tia. Merci du soutien dans ce projet.
Yannick Demaison notre caméra embarquée (Biscuit Productions), Pierre Bianchi notre ingénieur son. Et pour finir, la DRAC Auvergne, la ville de Clermont-Ferrand , la Baie des Singes, et le Pôle de création musicale « Imago ».

Que peut-on vous souhaiter ?

Encore et encore des bonnes surprises. Que ce projet continue ici et ailleurs ! Et quelque chose me dit qu‘il va y en avoir ..

Quel est votre lieu préféré près de Clermont-Ferrand ?

Le Guéry et le Servière (entre autre) .

Qu’est-ce qui vous a manqué le plus aux USA (de l’Auvergne)

De loin .. Les Fromages !!!

Où aimeriez-vous jouer en Auvergne ?

Partout où l’on voudra bien de nous, car ce projet fait voyager quelque chose de l‘Auvergne à l’étranger, ce serait tellement dommage qu’il ne joue pas ici !!

Vous êtes donc un vrai cru auvergnat. Merci Marc et longue vie à Hypnotics Wheels ! 

> L’album est dans les bacs! Disponible à la  librairie les volcans

 

‹ Retour aux actualités