‹ Retour aux actualités
 / Immobilier Clermont-Ferrand

Immobilier à Clermont-Fd : neuf versus ancien

Immobilier à Clermont-Fd : neuf versus ancien ? Une question qui revient de plus en plus sur le devant de la scène. MYclermont vous éclaire sur les différences dans la capitale auvergnate.

 

 

Immobilier à Clermont-Fd : neuf versus ancien. Voilà une question que vous pouvez vous poser lorsque vous souhaitez investir dans un bien immobilier. L’équipe de MYclermont va donc vous éclairer sur les différences entre une acquisition dans le neuf et dans l’ancien.

Clermont-Fd, la ville où les immeubles poussent comme des fleurs

Comme vous avez sûrement pu le constater, un nombre impressionnant d’immeubles sont en construction sur Clermont-Fd et son agglomération.
Depuis maintenant 20 ans, Clermont-Fd se métamorphose. En effet, l’arrivée du tram a permis de libérer du foncier où les promoteurs ont pu bâtir des programmes neufs. Les quartiers République, la Pardieu, Saint Jacques en sont quelques exemples. Ces nouveaux logements ont dû s’adapter aux nouvelles normes, la principale étant l’isolation thermique. A première vue, cette norme sera sûrement le premier facteur de revente dans les années à venir.

Les critères à prendre en compte dans l’achat immobilier

Premier critère dans l’acquisition immobilière : l’emplacement

Effectivement, comme aime à le rappeler les professionnels du secteur, les trois principaux critères sont l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement ! Le centre-ville est donc, de se fait, très recherché. Notamment par les promoteurs. A cet égard, MYclermont est actuellement en pleine discussion avec des promoteurs sur plusieurs fonciers situés en centre-ville.

Deuxième critère : Le prix

Les prix du neuf en centre-ville explosent ! A première vue, les quelques programmes situés en hyper centre voient des prix au mètre carré s’envoler entre 4000 et 5000 €. La question qui se pose est : qui achète ces appartements ?Hors investissement, ce sont essentiellement des clients d’un certain âge et aisés qui achètent. Ils vendent souvent une grande villa en première couronne, réduisent ainsi les mètres carrés et peuvent donc accéder à ces prix.

Troisième critère : la revente

Acheter un bien immobilier neuf ou ancien est un investissement. Néanmoins, il est primordial de regarder le prix au moment de l’achat. Effectivement, il ne s’agit pas de perdre de l’argent au moment de la revente ! Ainsi, il est important de demander conseil aux professionnels et de se renseigner sur la santé du marché.

Deux points essentiels à prendre en compte pour les vingt prochaines années à Clermont.

Les promoteurs vendent 70 % de leurs programmes à des investisseurs qui bénéficient d’avantages fiscaux. MYclermont avec sa filiale RIC.immo gère aujourd’hui près d’un millier de logements en syndic et gestion locative. Par exemple, avec le futur Hôtel Dieu et ces 600 appartements en grande partie destinés au marché locatif, il est possible de voir une saturation du marché locatif. Et ça commence déjà ! Les services de location de MYclermont constatent depuis environ 5 ans une vacance locative en croissance constante.

Deuxième point essentiel est générationnel, les baby-boomers qui font monter les prix de l’hyper centre ont fait moins d’enfants qu’ils n’étaient, nous allons tout naturellement vers un décroissement de population avec une jeunesse qui adopte de nouveaux usages en terme de logement (coliving, mobilité…). En conséquente, la demande peut s’effondrer avec mathématiquement une hausse de l’offre donc chute des prix.

Aujourd’hui, l’enjeu de la Mairie est d’augmenter l’attractivité de la Métropole Clermontoise pour gagner des habitants. Le cadre de vie, la sécurité, l’éducation et l’enseignement supérieur sont des atouts que peu de villes moyennes peuvent revendiquer. Et la capitale auvergnate peut s’en vanter !

Immobilier à Clermont-Fd : neuf versus ancien à vous de choisir. Le principal est de vous faire plaisir !

 

> A lire : Prix de l’immobilier Clermontois : 10 ventes de 2017

‹ Retour aux actualités