‹ Retour aux actualités
 / Immobilier Clermont-Ferrand

Tout savoir sur la plus-value immobilière

Qu’est-ce que la plus-value immobilière ? Peut-on y échapper ? Voici toutes les informations.

 

La plus-value se définit par l’augmentation de la valeur d’un bien entre son achat et sa revente. Vous pouvez la calculer facilement de la manière suivante : prix de vente du bien immobilier – prix d’achat. Elle peut donc être positive ou négative. Dans le deuxième cas, vous ne serez jamais taxé. Si par contre, la vente de votre bien engendre un bénéfice, il est possible que vous puissiez être imposé.

L’exonération de plus-value

Les habitations principales

Les habitations principales, c’est-à-dire les logements occupés et leurs dépendances (garages, cour, cave, etc.), ne sont pas soumises à taxation. Ainsi, si vous avez acheté une maison 150 000€ en 2010 et la revendez 200 000€ en 2019, vous ne serez pas taxé.

Les ventes inférieures à 15000€

Toutes les ventes inférieures à 15 000€ (30 000€ pour un couple) sont exonérées. Vous avez une grange, un parking ou tout autre bien immobilier ? La plus-value ne s’applique pas.

La notion de première fois

Vous louez votre résidence principale tout en étant propriétaire d’une résidence secondaire ? La notion de « première fois » s’applique. Pour en bénéficier, il faut cependant devenir propriétaire d’une résidence principale dans les deux ans qui suivent la vente de la résidence secondaire.

L’abattement sur la durée de possession

Si vous possédez un bien secondaire depuis plus de cinq ans, un abattement s’applique. Voici le tableau récapitulatif.

tableau du taux abattement plus-value immobilière

La plus-value immobilière est donc exonérée au-delà de 22 ans pour l’impôt sur le revenu et au-delà de 30 ans pour les prélèvements sociaux.

Point sur le taux d’imposition de la plus-value immobilière

Entre la première et la cinquième année, la plus-value immobilière est taxée à 19% pour l’impôt sur le revenu et à 17.2% au titre des prélèvements sociaux. Une taxe supplémentaire s’applique si la plus-value est supérieure à 50 000 €. Le taux s’échelonne de 2 % à 6 % en fonction du montant de la plus-value réalisée.

>>> Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous connecter sur le site Service Public.fr

‹ Retour aux actualités