‹ Retour aux actualités
 / Autre

Les vraies bonnes raisons d’habiter Clermont-Ferrand

Certaines personnes préfèrent habiter dans les grandes villes, d’autres dans les villes à taille humaine. Aujourd’hui, Clermont-Ferrand fait partie des cités où il fait bon vivre. Travail, économie, immobilier, météo sont quelques critères qui la classe dans le haut du panier. En tant que Clermontoise ayant vécu à Paris, je vous dévoile ici les vraies bonnes raisons d’habiter Clermont-Ferrand.

Les vraies bonnes raisons d’habiter Clermont-Ferrand ne peuvent être validées que par ses habitants. Il faut donc interroger les Clermontois(ses) ayant vécu dans une autre ville et les nouveaux habitants. Ça tombe bien, j’ai moi-même habiter ailleurs plusieurs années et j’ai ramené avec moi un parisien. Et pour appuyer mes dires, j’ai également interrogé quelques personnes autour de moi : natifs et nouveaux habitants. Alors après quelques sondages, voici les vraies raisons d’habiter Clermont-Ferrand.

1. Le travail

Soyons clairs, ce n’est pas pour la beauté de la ville que l’on habite Clermont-Ferrand. On vient ou on reste à Clermont-Ferrand principalement pour le travail. La manufacture de pneumatique Michelin est l’entreprise qui recrute le plus à l’extérieur de la citée. D’ailleurs, vous pouvez faire le test autour de vous. Si une personne vous dit qu’elle s’est installée à Clermont-Ferrand depuis peu, il y a de grandes chances qu’elle vous dise qu’elle travaille chez Michelin. Il y a bien entendu d’autres belles entreprises qui recrutent et qui attirent. Non je ne travaille pas chez Michelin et pourtant je suis restée !

2. Le prix de l’immobilier

A Clermont-Ferrand, on loue au début puis, on achète vite. Même si le prix de la pierre a grimpé depuis quelques années, la métropole reste accessible. Alors forcément, quand on vient de Paris, Lyon ou Marseille, on se lance très rapidement dans l’achat d’un appartement ou d’une maison tant le prix nous paraît abordable. Côté location, même constat. L’offre élevée et les prix bas nous permettent presque de vivre dans un château comparativement à notre studette parisienne.

3. Ses équipements, ses événements

Universités, écoles, sports et loisirs, transports, structures médicales, musées, salles de spectacles, commerces, etc. Clermont-Ferrand possède tous les équipements et commerces nécessaires à une vie urbaine épanouie. Enfants, étudiants, adultes et seniors peuvent ainsi facilement se déplacer et trouver les besoins recherchés. A cela s’ajoute une offre importante en matière d’événements : festivals, soirées, concerts, salons, expositions, marchés, il y en a pour tous les goûts.

4. La nature à quelques pas

Clermont-Ferrand fait partie de ses villes où l’on peut pique-niquer en pleine nature entre midi et deux. Une matinée, une journée difficile? Allez hop, on chausse ses basket et on va se ressourcer à la campagne. Et autour de Clermont-Ferrand, vous avez le choix : volcans, plaines, forêts, lacs, champs de céréales, etc. En quelques minutes, vous pouvez aisément vous balader et prendre un bon bol d’air.

5. Les Clermontois

Je ne sais pas d’où vient cette mauvaise réputation qu’ont les auvergnats mais sachez qu’il n’en ait rien. On entend souvent que les Clermontois sont des paysans (voire des bouseux) et des radins. Je vous assure que la blague devient très lourde à force… Les préjugés nous collent à la peau. Fort heureusement, quand on interroge les nouveaux habitants et les touristes, les nuages disparaissent. Les Clermontois sont en effet considérés comme très agréables et très accueillants. Bon ok, sauf au volant, je l’avoue… sans commentaire s’il vous plaît. Les nouveaux habitants, touristes, supporteurs adverses tous sont unanimes : le (la) Clermontois(e) est sympa ! Et quoi de mieux que d’habiter une ville où l’on est bien accueilli et où l’on peut se faire facilement des amis.

Voici donc les vraies bonnes raisons d’habiter Clermont-Ferrand. Je pourrai en citer d’autres, bien entendu, mais ce sont les meilleures !

Virginie F.

> A lire également : Clermont-Ferrand, ville de seconde zone, préjugé !

 

 

‹ Retour aux actualités